Mourir, la belle affaire, mais…

Par Jean-François Habermacher.

Devant la mort, on ne fait pas les rigolos. Les masques tombent. Elle nous touche au plus intime, au plus profond. Malgré tous les soins qui nous seront prodigués, malgré la présence, l’affection des proches et des amis, cette aventure restera mon aventure, pour autant bien sûr qu’il me soit donné de la vivre…

Quant à la mort de Jésus que l’on s’apprête à célébrer, je me distancie aujourd’hui de plusieurs interprétations chrétiennes classiques. Je ne crois pas, par exemple, que Jésus ait été programmé pour mourir, pour offrir une prestation compensatoire ou pour subir le châtiment divin à notre place. « La mort de Jésus est le fait des hommes, non une exigence de Dieu ». Mais que faire alors de cette conception sacrificielle de la mort de Jésus qui a marqué notre culture et qui semble encore donner le ton dans la plupart des Eglises chrétiennes actuelles ?

Continuer la lecture de Mourir, la belle affaire, mais…

Le blog de Cèdres Formation